Logo de Saxifrage – Journal casse-pierres du coin

Saxifrage n°17

Photographie de Chachayver

Éditorial

Vous tenez la preuve entre vos mains : Saxifrage, condamnée en première instance pour avoir diffamé Didier Sirgue, gérant du circuit automobile d’Albi, n’en est pas morte. Et l’Histoire pourrait même bien, à terme, nous donner raison. En effet, suite aux signalements effectués par Pascal Pragnère (l’élu écolo dont l’interview nous avait valu cette condamnation), le procureur de la République a saisi une juge d’instruction sur la base d’accusations lourdes qui comprennent, entre autres, le travail dissimulé, c’est-à-dire précisément le point sur lequel votre irrégulomadaire favori avait été jugé diffamatoire. Ladite juge d’instruction a estimé que l’affaire était trop lourde pour Albi et, évoquant les risques de la proximité, a dépaysé l’affaire à Bordeaux, où elle sera instruite par un pôle financier. Excusez du peu ! Comme quoi, et sans préjuger de l’issue judiciaire de l’enquête, Saxifrage avait bien agi de bonne foi, et ne s’était pas émue complètement pour rien : il y a dans ce dossier de quoi au moins titiller un magistrat.

Un malheur n’arrivant jamais seul, Didier Sirgue a également perdu contre le conseil de l’Ordre des médecins, après avoir attaqué des toubibs pour des certificats médicaux, supposés complaisants quant aux effets des nuisances sonores sur la santé des riverains du circuit. L’ardoise se monte à 1 000 euros pour chaque médecin. De plus, suite à l’installation de capteurs de bruit, 58 jours de dépassement du seuil sonore autorisé ont été constatés sur les trois premiers mois. Les riverains ayant porté plainte, le procureur a décidé de poursuivre Didier le Diffamé, qui encourt 7 500 euros d’amende par jour de dépassement, soit 435 000 euros (7 500 × 58). L’audience, prévue le 12 novembre dernier, a été reportée au 14 janvier.

De son côté, Saxifrage a fait appel de sa condamnation pour diffamation. Pour pouvoir s’acquitter des frais d’avocat, elle organise une fête de soutien, le 1er février au domaine de Matens, près de Gaillac. Au programme : une mise en bouche de poésie brutale sur électro bizarre avec le duo Stentor (où officie Jikabo, plume de Saxifrage et voix de Double Hapax), suivi du trio puissance trois Cinq Oreilles, du guitar anti-hero Brunoï Zarn, et d’invités surprise. Pour répondre au bruit vulgaire du circuit par du son autrement plus raffiné.

Enfin, il ne vous aura pas échappé que, dans ce contexte pécuniaire hasardeux, le prix d’une Saxifrage est repassé à trois euros. C’était déjà le tarif que nous avions fixé pour le numéro 15, qui était sorti au début de nos déboires judiciaires, et avait en outre le mauvais goût de compter dix pages. Plus récemment, confiants en l’avenir et la justice de notre pays, nous avions ramené le prix du numéro 16 à notre coût historique de deux euros, contrairement à l’usage unanimement répandu qui veut qu’une denrée connaissant une augmentation circonstancielle ne revienne jamais à son tarif initial. Mais las !, depuis, le verdict est tombé, nous sommes de vilains diffamateurs, financièrement punis pour cela, et en attendant de pouvoir démontrer le contraire en appel, Saxifrage se voit contrainte de faire remonter son prix unitaire à trois euros, et de surcroît, pour huit misérables pages ! « L’irrégulomadaire à épaisseur variable » est, pour ne pas arranger son cas, un canard à prix yo-yo.


Au sommaire

Articles consultables en ligne

Articles consultables en version papier

Ange, « Une sorte de rayure à la machine » (p. 2)

Jikabo, Bioducon ! (p. 2)

Boris Vézinet, Les frondeurs du Val (pp. 3-4)

Jean-Pierre Cuq, Homo occitalitus (p. 4)

Boris Vézinet, Vautours operators (p. 4)

Saxifrage, Saint-Antonin de jardin (p. 4)

Valéry, La phrase qui tue (p. 5)

Rémi, Label époque (p. 5)

Rémi, Cosmopolitique du champignon (pp. 6-7)

Pierre Laporte, Droit de réponse (p. 7)

Jean-Pierre Cuq, Le centre du milieu (p. 7)

Saxifrage ne vit que de ses ventes.
Pour le lire en version papier et nous soutenir, n'hésitez pas à vous abonner.


La rédaction de Saxifrage sera heureuse de recevoir vos propositions de textes, de photos, de dessins et de sons.

Haut de page ▲

Association Saxifrages Universelles
BP 40112 - 81604 GAILLAC Cedex


contact@saxifrage.fr