Patrimoine mondial

saxifrage journal indépendant tarn 81

[…] je traversais la grand-place du ghetto déserte, à Venise tout fermait tôt, règlement antibruit de la ville fantôme – les cités mourantes commencent par réglementer leur agonie en avançant de plus en plus l’heure de fermeture des établissements de perdition, jusqu’à les convertir tous en salons de thé avec dispense spéciale pour ouvrir jusqu’à minuit, le rêve des maires dignement élus par des rombières en fourrure déjà couchées, à l’heure de l’apéritif, débarrasser la ville la plus silencieuse du monde des derniers sons de la vie : les touristes se couchent tôt, ces touristes en ont plein les pattes et rentrent vite à l’hôtel pour jeter leurs dernières forces dans le déduit avant de s’endormir du sommeil du juste […]

Mathias Énard, Zone, Babel, 2010

Instantané sonore, à écouter au casque.